Comment profiter de sa piscine en hiver ?

Vous souhaitez continuer à profiter de votre piscine et à vous délecter de votre bassin au moindre rayon de soleil, même en hiver ? Une solution existe pour vous ! Il s’agit de l’hivernage actif, idéal pour protéger sa piscine tout en continuant de s’en servir durant les mois les plus froids de l’année. Et pour apprendre à maîtriser l’hivernage actif, vous êtes au bon endroit.

1ère étape : préparation de l’hivernage actif

piscine-bois

Avant de procéder à l’hivernage actif de la piscine, il est important de nettoyer son bassin et son filtre.

Pour nettoyer votre bassin, passez le robot de piscine ou le balai manuel puis nettoyez la ligne d’eau avec un produit approprié. La présence de résidus et de traces noires est en effet possible si vous ne l’avez jamais fait durant la saison. Vérifiez ensuite le ph de votre eau et effectuez un traitement de choc.

Pour réaliser un traitement choc, utilisez 15g par m3 de chlore ou de sel (selon votre piscine) et laissez tourner la filtration 10 à 12 heures. Attention, si vous traitez au sel, pensez à démonter le coffret électronique si votre local technique est humide.

Une fois votre bassin propre, occupez-vous de votre filtre. Pour un filtre à diatomées, il vous faut bien nettoyer et détartrer tous les éléments en mettant les plateaux ou bougies dans une eau avec une solution de détartrant pour filtre pendant 1 à 2 heures.

Si vous possédez un filtre à sable, il vous faut nettoyer et détartrer en profondeur le sable, pour éviter que la masse filtrante ne laisse pas de l’eau et des impuretés. Pour cela, diluez 1Kg de détartrant pour filtre dans 10L d’eau et versez cette solution sur le sable en laissant agir 12 heures. Effectuez ensuite un contre lavage

2ème étape : mise en place de l’hivernage actif

piscine-oklm

Une fois votre piscine préparée pour l’hivernage actif, il est temps de procéder à l’hivernage en lui-même !

En premier lieu, baissez le niveau de l’eau (si besoin) à un niveau correct, à mi-skimmer environ. Arrêtez ensuite les traitements automatiques comme les électrolyseurs et les régulateurs de pH pour réaliser vos traitements manuellement, avec des galets de chlore par exemple.

Ensuite, mettez votre produit d’hivernage et filtrez environ deux heures par jour (selon la température extérieure). N’oubliez pas de vérifier le pH de l’eau tous les mois pour veiller à la bonne qualité de l’eau de votre piscine.

Nettoyez-la également régulièrement mais attention : en dessous de 15°C, n’utilisez pas de nettoyeurs automatiques. La température extérieure est d’ailleurs importante pour définir le temps de filtration de votre piscine, qui en dépend :

  • Comptez 5 heures de filtration s’il fait 16°C ;
  • Comptez 4 heures de filtration s’il fait 14°C ;
  • Comptez 3 heures de filtration s’il fait 12°C ;
  • Comptez 2 heures de filtration s’il fait 10°C ;
  • Comptez 6 heures de filtration s’il fait de -5°C à -10°C ;
  • Laissez tourner la filtration 24h/24 s’il fait -10°C.

3ème étape : sécuriser et protéger la piscine

abri de piscine
abri de piscine

Vous pouvez arrêter votre hivernage à la deuxième étape. Cependant, si vous tenez à votre dispositif et si vous voulez éviter qu’il ne se salisse trop rapidement et/ou que les intempéries ne l’abîment, il vous faudra mettre en place des sécurités supplémentaires.

Tout d’abord, vous avez le coffret antigel. Ce dernier a pour fonction de retarder l’apparition de glace sur le bassin et dans les canalisations. Pour que cela fonctionne, mettez en marche la filtration à une température préréglée contre le gel. Faites alors circuler l’eau lorsque la température passe sous cette indication préréglée.

De plus, vous pouvez utiliser une bâche d’hivernage, idéale pour protéger votre piscine contre les saletés. Attention, la bâche s’installe avant la mise en route de votre hivernage actif. Vous trouverez deux types de bâches dans le commerce : sécurisées (attaches sur pitons et sangles) et non sécurisées.

Enfin, vous pouvez investir dans un abri de piscine, idéal pour la protéger et en profiter plus longtemps. L’abri permet en effet de protéger votre piscine contre les intempéries et les impuretés tout en limitant le refroidissement de l’eau et en vous offrant une solution de couverture pérenne. Il existe des abris semi-coulissants, hauts, plats ou motorisés.

Et si l’hivernage actif ne m’intéresse pas ?

piscine

L’hivernage actif n’a des avantages que pour ceux n’ayant pas peur de se baigner dans une eau froide et qui aiment en profiter à n’importe quel moment. Pour les autres, soit parce que les températures ne le permettent pas soit parce que cela ne vous intéresse pas, vous devez vous tourner vers l’hivernage passif.

L’hivernage passif est une technique différente qui consiste à traiter votre piscine (la préparation est la même pour chaque hivernage) et à baisser le niveau de l’eau jusqu’à ce que les skimmers, les buses de refoulement et la prise balai soient hors de l’eau. Il suffit ensuite de protéger les prises avec des bouchons et les skimmers avec des bouteilles Gizzmo, de rétablir le niveau de l’eau puis de couper l’alimentation électrique.

 

Voilà, vous savez maintenant comment profiter de votre piscine en hiver !

Enregistrer

Enregistrer