Home > Infos utiles > Essor des métiers de services à la personne en Rhône-Alpes

Essor des métiers de services à la personne en Rhône-Alpes

Choisir où s’installer revient souvent à trouver un nouvel emploi. Mais cela dépend aussi grandement des offres disponibles dans la région choisie. Analyse du marché du travail actuel en Rhône-Alpes.

Le service à la personne épargné par la crise

Dans son enquête annuelle « Besoins en Main-d’œuvre », Pôle Emploi récolte les données d’environ 1,6 millions d’établissements grâce à un questionnaire qui permet de brosser le profil du marché du travail. Outre son côté informatif, cette enquête a deux avantages :

  • Préconiser des formations prometteuses aux personnes sans emploi ;
  • Anticiper les secteurs bouchés.

Cette année, et pour au moins les cinq suivantes, c’est dans le secteur des services à la personne que les offres foisonnent. Aide à domicile, aide-soignant, ou encore cuisinier font partie des métiers dont le besoin est croissant, même au niveau national. Ces postes existent majoritairement grâce au surcroît ponctuel d’activité et aux départs à la retraite. Les deux raisons s’expliquent facilement par le vieillissement de la population.

Les structures des services à la personne sont aussi variées que les statuts professionnels et les publics auxquels on s’adresse. Ce secteur regroupe aussi bien des auxiliaires de vie dans des maisons de retraite, que des coiffeurs à domicile ou encore des aides médico-psychologiques en institution. Au total, on dénombre entre 40 et 50 professions différentes.

Services à la personne : de la technique à la pratique

Métier : aide à domicile

Afin d’analyser au mieux un domaine professionnel, il est important de veiller aux mutations propres à la population, au secteur et à chaque métier. C’est ce que reflètent les diplômes du lycée Vallon Bonnevaux par exemple : le CAP sapver de cet établissement d’Isère propose une double compétence services à la personne et vente.

D’une part, l’établissement ne cloisonne pas ses jeunes élèves dans un métier qui pourrait ne pas leur plaire ; et d’autre part, il leur apprend à connaître ces professions. Des journées de découverte professionnelle sont régulièrement organisées : elles permettent aux élèves de mettre en pratique certaines de leurs connaissances techniques ou tout simplement de jauger l’atmosphère professionnelle d’un métier.

Si vous pensez qu’il est trop tard pour les études, sachez qu’il n’y a pas d’âge limite pour préparer un diplôme, du CAP au Master en passant par des formations qualifiantes.

Leave a Reply